À lire

Femme au foyer cherche raison de vivre

Article partenaire : Femme au foyer cherche raison de vivre

La remise en question du modèle de la ménagère modèle, c'est elle.
La relance du mouvement féministe aux Etats-Unis ? C'est elle.
La marche qui a réuni 50 000 femmes pour l'avortement gratuit, l'égalité des chances au travail et les soins gratuits pour les enfants ? C'EST ELLE.

Elle ? C'est Betty Friedan, l’auteure du livre dont on va vous parler aujourd’hui. C'est LA figure féministe qui a secoué le foyer de millions d'Américains dans les années 60. Engagée précoce dans les milieux marxiste et juif, elle parle guerre et espace domestique plutôt qu’espace public dans ses journaux-école...
 

 
Études de philo avortées, elle devient journaliste assignée aux sujets domestiques. Quinze ans plus tard, elle prend son stylo à deux mains et dit stop aux articles futiles détaillant “comment [les femmes] devaient donner le sein à leur bébé (...), acheter une machine à laver la vaisselle (...) s'habiller, se farder, rendre leur vie conjugale plus passionnante…"*

1963, elle lâche sa bombe : une enquête où elle lève le voile sur le mal-être des femmes au foyer en Amérique. Plus de 50 ans après sa sortie, The Feminine Mystique, ou La Femme Mystifiée, résonne encore fortement à nos oreilles et nous permet de comprendre à quel point les choses doivent encore s'améliorer.

La Femme mystifiée de Betty Friedan, préface d'Yvette Roudy, aux éditions Belfond, 556 pages, 22,50€.
*page 20

Derniers articles